Voir le catalogue
Recherche
 
Lettre d'infos
Votre e-mail


Vous êtes :





   


Pour services rendus
Pour services rendus

traduit de l’anglais (États-Unis) par Fanchita Gonzalez Batlle

«Littérature étrangère»
Date de parution : 05-04-2018
14 x 21 cm - 224 pages
isbn : 9791034900213
18 €




 Version numérique
  Prix : 13,99 €
  ISBN ePub : 9791034900220
  ISBN PDF : 9791034900237

       COMMANDER

 


En 1969, ils étaient au Vietnam, embourbés dans la jungle et dans une guerre de plus en plus absurde. Fremantle, sergent aguerri, à la tête d’une section de combat, Drake, jeune recrue pas très douée. En 2016, ces deux-là se retrouvent, après quarante-sept ans… L’ancien sergent dirige sans enthousiasme le commissariat d’une petite ville du Michigan, et le soldat malhabile est un sénateur en campagne pour sa réélection. Ce dernier a raconté ses faits d’armes au Vietnam, version Disney Channel, pour s’attirer un électorat de vétérans, et il recourt à son ancien chef pour les valider. Ce ne sera qu’une petite formalité, une interview télévisée amicale, dans laquelle Fremantle ne devra pas vraiment mentir, non, il devra juste omettre de dire toute la vérité. Pas de quoi fouetter un flic…

Un roman au vitriol, où le mensonge est le nerf de la guerre et de la politique.



À propos

«Le grand roman de la manipulation. Un livre cinglant.» Lire
«Un roman qui dissipe les illusions avec talent et légèreté.» Le Figaro Magazine
«Ce diable de Levison passe à la moulinette très politique des us et coutumes qu’on aimerait croire révolus. C’est peu dire qu’il vise juste. Il déchire.» Le Matricule des anges
«Il signe une charge féroce contre les mensonges des hommes politiques.» Le Figaro
«Avec son talent ironique, Iain Levison flingue l’hypocrisie de l’Amérique puritaine et le cynisme de ses dirigeants.» Le canard enchaîné
«Iain Levison est une Ford Mustang qui roule comme une Megane. Il en a tellement sous le capot qu’il n’a pas besoin de passer la seconde.» L’Obs
«À l’aide de phrases anodines et de notations d’apparences inoffensives, il truffe sa narration de bombes à retardement dont chaque nouveau mensonge déclenche l’explosion Il signe une charge féroce contre les mensonges des hommes politiques.» Marianne
«Si Iain Levison n’a pas perdu son sens de l’humour, la gravité l’emporte dans cette critique au vitriol des manœuvres politiciennes.» L’Express
«Avec ce roman pétillant de mauvais esprit, Iain Levison réussit une comédie poil à gratter sur la tambouille électorale et passe à la moulinette de son humour ravageur le cynisme politique comme le vide sidéral de la machine médiatique.» Paris-Match
«De la collusion entre médias privés et real poiltik, Iain Levison fait un cocktail affligeant. Et jubilatoire.» L’Echo
«Avec cette fable noire, l’auteur monte d’un cran dans la construction d’une œuvre cohérente, remarquable par ses intrigues fortes, son humour et ses personnages attachants. Du grand Levison.» L’Incorrect
«Avec un brio incontestable, Iain Levison imagine un scénario tortueux qui explore les labyrinthes de honte, colère ou rancœur laissés par cette guerre.» La semaine
«Un roman lucide et puissant.» Page des libraires
«Chaque roman de Iain Levison devrait porter la mention «nuit gravement» aux stéréotypes.» Le Jeudi
«Un regard désenchanté, tendre et humain.» Baz’art
«Un roman caustique, habile et rondement mené.» L’Hebdo des Notes

Extrait 2 -